a

Tous les hommes n’ont pas les mêmes fantasmes ni les mêmes zones érogènes. La fatigue, la fréquence des rapports, la durée des préliminaires influent aussi beaucoup sur l’intensité du plaisir masculin. Pas de recette infaillible donc pour rendre votre tête-à-tête inoubliable. Mais quelques secrets à partager sous la couette (ou ailleurs) pour amplifier son plaisir.

 

Pimentez vos massages. Ces instants de détente peuvent être terriblement stimulants si vous utilisez des huiles essentielles aphrodisiaques telles que le bois de santal, le patchouli et l’ylang-ylang. Quand vous massez son dos, ne vous contentez pas de vos mains. Votre partenaire appréciera aussi de sentir votre souffle, la pointe de vos cheveux ou celle de vos seins aller et venir doucement contre sa peau.

Faites durer le plaisir. Le soir venu, son plaisir sera à son paroxysme si vous prenez soin de faire monter la pression tout au long de la journée. Chuchotez-lui une promesse sensuelle avant de partir au bureau, envoyez-lui des textos coquins tout au long de la journée, prévenez-le que vous ne porterez pas de culotte sous votre jupe quand vous vous retrouverez… Et quand vous serez enfin seuls, faites-le encore patienter un peu avec des caresses bien dosées : son orgasme sera encore plus intense s’il s’est rapproché plusieurs fois de la jouissance.

Parlez-lui. Vous entendre lui raconter vos fantasmes ou simplement combien vous prenez du plaisir dans ses bras peut décupler son excitation. Vous manquez d’imagination ? Vous n’êtes pas habituée à parler pendant que vous faites l’amour ? Commencez par lui lire à haute voix des récits et des poèmes érotiques.

Regardez-vous. Beaucoup de fantasmes reposent sur le voyeurisme. Pourquoi ne pas installer des miroirs judicieusement placés autour de votre lit ? Ou lui proposer de vous photographier, de vous filmer pendant vos ébats ?

 

Musclez votre périnée. Plus votre périnée sera tonique, plus votre vagin sera « enveloppant » et plus votre partenaire prendra du plaisir lors de la pénétration. Surtout si, dans le feu de l’action, vous jouez à la geisha et contractez votre périnée autour de son sexe.
Source : destinationsante