La cote d'Ivoire agonise

Des étudiants sont incarcérés pour avoir revendiqué de meilleur conditions d'études ?

Sais tu que, certains étudiants de L'INJS ont été eux aussi interpelés hier, parce qu'il manifestaient face à l'absence du personne de l'infirmerie de cette structure qui à entrainé la mort d'un des leur ?

Pays là c'est comme ça hooo, les moyens d'expression démocratique n'existe plus.
Nos gouvernant humilie, méprise sans se soucier du peuple qu'il gouverne.

Ado solution, c'est ça...

 

Les étudiants de INJS ont bloqué ce mercredi 06 juin la circulation sur le 3e pont pour manifestation leur mécontentement suite à la mort de l'un des leurs .

En effet un étudiant qui s'entraînait dans l'enceinte de l'établissement ( INJS) a mal rangé les fers dont il s'est servis à la fin de l'entraînement.

Dès qu'il a donné dos , il a reçu une barre de fer sur la nuque , inconscient et baignant dans son sang , ses condisciples viennent à son secours pour l'envoyer à l'infirmerie .

Malheureusement l'agent de santé est absent , ils vont donc solliciter l'aide du directeur SANOGO , soit en utilisant sa voiture , soit en mettant les moyens à leur disposition pour sauver leur camarade .

La réponse du directeur est : " si l'infirmier n'est pas là c'est pas mon affaire je ne peux rien faire " a rapporté une étudiante témoin des faits .

Les étudiants vont chercher d'autres solutions , c'est à dire trouver une voiture . Un étudiant en master2 qui possède une voiture est alerté , il vient avec sa voiture ,les étudiants se debrouillent à mettre l'infortuné dans la voiture .

C'est trop tard ! L'étudiant succombe à la blessure .
S'en suit donc une bruyante manifestation qui a perturbé le trafic sur le 3e pont

Voilà la triste réalité des Ivoiriens au quotidien sous Ouattara.

 LU POUR SUR Letissia nguessan ii