A six jours du procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé afin d’obtenir l'intégralité de leurs droits humains fondamentaux, la Cour Pénale Internationale (CPI) dévoile le déroulement de l’audience.


À ladite l'audience prévue le 06 février et pouvant s’étendre au 7 février 2020, la Chambre d'appel invite les co-accusés, le Procureur et le Bureau du conseil public pour les victimes à présenter des observations guidées par les questions suivantes:

« Dans quelles circonstances la Chambre d'appel peut-elle reconsidérer ses jugements rendus conformément à l'article 158 du Règlement de procédure et de preuve («Règlement»)? Si la Chambre d'appel peut reconsidérer ses jugements rendus conformément à l'article 158 du Règlement, quelle est la norme applicable? Au-delà de la question du réexamen, y a-t-il d'autres raisons pour que la Chambre d'appel réexamine et révoque les conditions de libération énoncées dans son arrêt du 1er février 2020? À savoir la déclaration de non-lieu - a-t-elle une incidence sur la nécessité de continuer à imposer les conditions de libération énoncées au jugement? », Indique la cour.
Après cela, les parties et les participants seront invités à s'adresser à la Chambre d'appel sur les questions ci-dessus comme suit: M. Gbagbo (30 minutes) M. Blé Goudé (30 minutes) Le Procureur (30 minutes), le représentant légal des victimes (20 minutes). Par la suite, les accusés auront 10 minutes chacun pour apporter la réplique.