Pascal Affi N’Guessan qui a affirmé samedi que “l’avenir de la Côte d’Ivoire passe par l’éclatement du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), “ne peut pas diviser” la coalition au pouvoir, car “il n’a pas la capacité (ni) les moyens”, a réagi le porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) Mamadou Touré. 

 

“Affi peut continuer à rêver, il ne peut pas diviser le RHDP, il n’a pas la capacité (ni) les moyens, a répondu M. Touré, à la déclaration de M. Affi, à une cérémonie à Daloa (Centre Ouest ivoirien)

 

Samedi, Pascal Affi N’Guessan a affirmé que “l’avenir de la Côte d’Ivoire passe par l’éclatement du RHDP, (coalition au pouvoir), ajoutant qu’en 2020, le FPI “sera au pouvoir”.

 

“Le RHDP sera encore là en 2020”, a affirmé le porte-parole du RDR, estimant que “si (M.) Affi veut être président un jour, qu’il commence d’abord à unir au sein du FPI” qui est confronté à une crise interne pour le contrôle du parti.

 

“Pendant qu’il (Affi N’Guessan) divise, nous, au RHDP, on unit”, a ajouté Mamadou Touré, expliquant qu’”un homme politique crédible, c’est (celui) qui est cohérent”.

 

M. Touré s’est également exprimé sur les élections locales prévues le 13 octobre et appelé les populations de Daloa à voter pour les candidats parrainés par le RHDP.

 

Il a demandé aux populations “de sanctionner dans les urnes tous ceux qui auront un discours ethnique”, car “un pays qui se veut moderne ne peut être gouverné sur la base ethnique”.

 

Pour lui, “les politiciens qui se réfugient derrière les ethnies sont dépassés”.

 

Mi-août, l’ancien ministre Lida Kouassi, cadre du FPI avait souligné que celui qui représente une région à l’Assemblée nationale doit venir de cette région. Des propos qui ont suscité une polémique sur les réseaux sociaux.