Guillaume Kigbafori Soro, s’est engagé pour la réconciliation en Côte d’Ivoire. Avec lui, ses lieutenants dont le député Alain Lobognon. Ce dernier a dévoilé un projet de Soro à l’endroit des partis politiques et des organisations de la société civile. Il l’a fait savoir dans un message publié sur Twitter. Parce qu’affirme Alain Lobognon, « aujourd'hui plus que tout, il faut sauver la Nation ».

« La Côte d’Ivoire notre beau pays a besoin d'un nouveau contrat social basé sur le pardon mutuel et la réconciliation entre tous ses enfants. Bientôt, nous irons vers nos Frères et Sœurs de l'autre côté de la barrière de la déchirure pour vaincre les peurs et la méfiance. Les Ivoiriens ont besoin de se parler pour se comprendre afin de tisser une Alliance solide autour de la Mère-patrie. La Côte d’Ivoire devrait-elle disparaître parce qu'une rébellion a existé jusqu'en 2007? Je ne suis pas de cet avis. Avançons pour demain. La rébellion fut un fait. Le choc né de la crise post-électorale de 2011, un autre. Aujourd'hui plus que tout, il faut sauver la Nation. Les replis identitaires constatés çà et là pour justifier la peur de l'autre doivent céder la place au vivre ensemble. La Nation avant tout. C'est bien conscient de sa responsabilité pour une Côte d’Ivoire rassemblée, que le Pan Soro K. Guillaume a lancé l'appel du 3 avril 2017. Cet appel doit être compris comme la disposition au désarmement total des plumes, des bouches et des cœurs en Côte d’Ivoire. Le Pan Soro K. Guillaume détaillera sa pensée quand seront achevées les initiatives en cours pour le Pardon et la Réconciliation en Côte d’Ivoire. Avant lui, ceux qui ont épousé sa démarche en faveur du Pardon et de la Réconciliation iront à la rencontre de leurs frères du FPI. Nous rencontrerons le FPI, le PDCI, le RDR, la société civile pour dialoguer afin de s'accorder sur les mesures de la Réconciliation », a écrit Alain Lobognon, le député de Fresco