■ Depuis 17HTU ce vendredi, le prix à la pompe a augmenté sur toute l'étendue du territoire ivoirien.
Conformément à une directive du ministère du pétrole en date du 30 novembre (ph2), le prix du litre du super sans plomb et du gasoil passe de 580 à 595 Fcfa■
---------------------

Le 2 Novembre dernier, la CI procédait à la mise en marche du "plus grand barrage hydroélectrique de l'Afrique de l'Ouest". Tous ceux qui se sont déplacés pour cette inauguration spectaculaire n'étaient même pas encore arrives chez eux quand un dangereux et paradoxal délestage est venu plonger tout le pays dans le noir. Pire, depuis cette opération, aucune facture d'électricité d'aucun ivoirien n'a baissé et cela n'est même pas envisageable pour le prochain siècle.
Aujourd'hui c'est au tour du plus grand festin afro-Européen de choisir la terre d'Eburnie pour s'y tenir. 
Constat: Si ce n'est pas les petits copains et membres de la famille qui se frottent les mains pour avoir eu de petits contrats juteux de restauration, d'hôtellerie et de transport, cest notre Alasco national qui a "gagné nom" et puis c'est tout. Sinon, chacun, depuis 6h ce matin retrouve ses souffrances habituelles: La vie est restée chère. L'air rendu invivable et irrespirable par l'impolitesse et l'amour fou que les chauffards de Woro-Woro et de Gbaka ont pour le désordre est resté le même. Rien, absolument rien n'a positivement changé d'un seul iota. Le pouvoir est vraiment doux en Afrique. Surtout qu'on ne le prend pas pour être utile au peuple.

 

lu pour sur le mur de Matt De Bouabre  

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10204547562204996&set=a.1972318923596.58736.1711719143&type=3&theater