La société américaine ‘’Wise solutions’’, spécialisée dans le traitement et la conservation de déchets, a porté plainte contre l’Etat de Côte d’Ivoire devant le tribunal arbitral, Cirdi, pour ‘’rupture abusive’’ de contrat. L’information a été révélée par ‘’La lettre du Continent’’ dans sa parution N°768 du 10 janvier 2018.  

 

« En 2015, les autorités ivoiriennes ont annulé unilatéralement ce contrat (de gestion de déchets dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan) de 200 milliards de Francs Cfa (304 millions d’euros) et d’une durée de quinze ans pour non-respect du cahier de charge »,  explique l’hebdomadaire français.

 

Ne se reconnaissant pas dans cet argument avancé par les autorités, Alan Kenneth Wong, premier responsable de la société ‘’Wise solutions’’, a exigé un dédommagement de la part de l’Etat de Côte d’Ivoire. Ainsi, pour obtenir justice, il a porté l’affaire devant le tribunal arbitral de la Banque Mondiale, le Cirdi.

 

A en croire le journal panafricain, le patron de cette société américaine réclamerait 300 millions de dollars, soit plus 164 milliards de Francs Cfa.

 

Notons que cette affaire, si elle est entérinée par le Cirdi, portera à deux le nombre de plaintes pendant devant lui contre l’Etat de Côte d’Ivoire.

 

Car, rappelons que, la société Resort Co Invest Abidjan, propriétaire du Café de Rome a saisi cette juridiction internationale après que son établissement ait été  rasé au profit d’un nouveau projet sur la baie lagunaire financé par le Maroc.