Le choix des candidats du Rassemblement des républicains (RDR) devant représenter cette formation politique dans les mairies d’Abobo et d’Adjamé s’annoncent difficiles pour la Direction si l’on veut tenir compte du nombre pléthorique de cadres qui ont déposé leur candidature pour l’élection municipale à venir.

 

A Abobo, selon les informations en notre possession, ce sont au total, 8  candidats qui ont déposé leur candidature pour briguer la mairie.

 

Nous apprenions que plusieurs candidatures auraient été suscitées par le Médiateur de la République qui ne peut plus se présenter à cette élection parce que désormais président d’une institution.

 

Pour avoir une main mise sur la commune d’Abobo, Adama Toungara a pistonné des proches pour barrer la route à Jeanne Peumonh, tel que Yéo Kolotcholoman 

 

Scénario identique à Adjamé  où le maire sortant, Youssouf Sylla est candidat à sa propre succession, même s’il aurait été lâché par la Direction de son parti.

 

Youssouf Sylla en ce moment hors du pays aurait financé la candidature de quatre de ses proches, son chargé de mission et trois conseillers municipaux au cas où sa candidature ne serait pas retenue.

 

Tout ceci pour barrer la route à son ennemie juré, le délégué départemental du  RDR d’Adjamé également candidat à cette élection municipale.

 

Toutes ces candidatures suscitées par le maire sortant, par ailleurs PCA de la Sotra auraient été financées, selon des informations concordantes en notre possession, avec les fonds de la mairie.

 

Des candidats  dont nous tairons les noms affirment que le million de FCFA de caution de ces  candidats a été payé par le Chef de service contrôle de la mairie.

 

AUTRE PRESSE