Les éléments des Forces de l’ordre, pour la plupart des Gendarmes Agents de Sécurité dans les représentations diplomatiques ivoiriennes à l’extérieur semblent être les victimes innocentes de la guéguerre SORO-HAMED.

 

 Mi-Avril 2018, une télécopie signée du General KONE MAMBI, rappelait à tous les Militaires et GENDARMES en poste dans les Ambassades que pour ceux, totalisant plus de cinq (05) ans, seraient rappelés le 31 Juillet 2018.

 

Une semaine après, des décisions individuelles signées cette fois-ci des mains du Ministre d’État, Ministre de La Défense rappelaient tous les Militaires et Gendarmes à l’extérieur (29 au total) de rentrer au pays pour fin de mission, même pour ceux qui n’ont pas encore bouclés les 05 ans. Renseignements pris, ils seraient des hommes de SORO.

 

De cette façon le Ministre d’État compte affaiblir son adversaire et aujourd’hui l’adversaire de tout le RDR.

 

Et dans cette manœuvre, les Attachés de Défense à Paris(France) et aux (USA) sont les catalyseurs de ce mouvement. Le Ministre d’État veut laisser les Ambassades de CI à l’extérieur dans l’insécurité. Pour combien de temps ?

 

Le camp SORO s’apprête à réserver un accueil avec tapis rouge à ses VÉTÉRANS de la crise post-électorale.

 

 

source 

https://www.connectionivoirienne/135128/cote-divoire-les-gendarmes-en-poste-dans-les-ambassades-victimes-de-la-gueguerre-soro-hamed