Lancée le 17 février 2020, à Abidjan, la phase d’enrôlement de masse de la nouvelle carte nationale d’identité se poursuit.

Il s’agit de doter 11 millions d’Ivoiriens du document d’identification, désormais obligatoire pour toute personne âgée de plus de 16 ans.

Selon le directeur général de l’Office national de l’état civil et de l’identification (Oneci) Sitioni Kafana, il est question d’enrôler les nouveaux majeurs, les majeurs n’ayant pas la CNI, les personnes qui ont été naturalisées, etc.

Et ce, en plus, des 6 millions 300 mille Ivoiriens détenant une CNI, à l’issue de l’opération de masse de 2009. Les CNI rassure M. Kafana seront disponibles 45 jours après l’enrôlement.


« Le processus d’enrôlement commence par le paiement en ligne sur le site www.rnpp.ci du droit de timbre fixé à 5000 FCFA. Le pétitionnaire peut se rendre, ensuite, dans le centre d’enrôlement de son choix pour le renouvellement, il devra présenter le reçu du paiement du timbre et l’ancienne CNI ou sa photocopie. Pour toute nouvelle demande, il est exigé du pétitionnaire, outre le reçu du timbre, un certificat de nationalité, nouvelle formule de moins de deux ans et une copie de l’extrait d’acte de naissance de moins de trois mois », explique l’Oneci sur son site internet.