Coup de théâtre aux seins des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI). Le Lieutenant-colonel Morou Ouattara, Commandant en second des Forces Spéciales, a été mis aux arrêts. Il est suspecté d’avoir détourné la somme de 50 millions de FCFA. Cet argent était destiné aux primes des Forces Spéciales de Côte d’Ivoire. Cette information a été rendue publique, ce 28 décembre par le Commissaire du Gouvernement, Ange Kessi.

 

 Mourou Ouattara est aux mains de la Justice militaire ivoirienne. Cette information, le Procureur militaire, Ange Kessi Kouamé, l’a confirmé. Il animait une conférence de presse, ce mercredi 28 décembre, au camp Galliéni à Abidjan-Plateau. Ange Kessi, également Commissaire du Gouvernement, a affirmé : «l’ex-chef rebelle est inculpé de vol portant sur la somme de 50 millions de FCFA destinée aux primes des soldats des Forces spéciales ».

 

«Il s’est opéré un vol au siège des Forces spéciales. On a volé 50 millions de francs Cfa. On n’a pas cassé le coffre. Le général de brigade, Doumbia Lacina, a porté plainte. Quatre militaires dont Morou Ouattara ont été arrêtés», a déclaré Ange Kessi, qui était face à la presse. Le procès de l’ex-chef rebelle s’ouvrira en 2017.

 

SOURCE  Forces Armées de Côte d'Ivoire