Lors de la conférence de presse qui a sanctionné son séjour à Bamako, au Mali, du 17 au 19 octobre dernier, la procureure de la CPi, Fatou Bensouda, a reconnu qu’une plainte a été déposée contre l’ancien chef d’Etat français nicolas Sarkozy. «Nous allons soumettre l’accusation contre Nicolas Sarkozy aux mêmes tests que toutes les autres allégations qu’on reçoit. Cette plainte a été déposée à notre bureau le samedi dernier. Nous recevons beaucoup d’informations de crimes de ce genre.

Nous allons l’analyser, la vérifier puis la corroborer avec les vérifications que nous allons faire à notre niveau avant de décider de la suite à réserver à cette accusation. Pour le moment, ce ne sont que des suspicions», a-t-elle déclaré. En ce qui concerne les pressions qu’elle subirait dans l’affaire Gbagbo-Blé Goudé, voici ce qu’elle a répondu : «Il y a beaucoup de débat sur les réseaux sociaux, nous avons entendu les même allégations. J’ai pris toutes les mesures pour examiner la situation.

Ce que je peux dire sur ce point, c’est que le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goulé est en cours. Le bureau du procureur est en train de fournir les preuves, la partie de la défense fait la même chose. Pour le moment, c’est sur ça que mon bureau se concentre afin que chacun présente ses preuves devant le juge»