Aboudramane Sangaré, chef de file de l’aile radicale du Front populaire ivoirien (FPI) est décédé ce samedi dans un établissement médical à Abidjan .

 

De sources proches, celui que l’on appelait ’’le gardien du Temple" au FPI tendance Gbagbo ou Rien (GOR) serait décédé suite à une intervention chirurgicale après quelques semaines de maladie.

 

Dès l’annonce du décès, l’ex-première dame Simone Gbagbo s’est rendue dans la clinique accompagnée de plusieurs hauts dignitaires du parti. 

 

Le décès de Aboudramane Sangaré intervient une semaine après celui de l’ex-directeur général du Port Marcel Gossio, par ailleurs vice président du FPI. Depuis septembre, c’est la troisième personnalité de l’ex-régime de Laurent Gbagbo qui décède.