Kouadio Konan Bertin dit KKB était invité sur le plateau de RFI, à participer à un débat concernant la création du parti unifié en Côte d’Ivoire. Selon lui, le président du parti démocratique du Côte d’Ivoire (PDCI), son parti, ne joue pas franc jeu avec ses militants, en ce qui concerne le parti unifié. Le président de la jeunesse PDCI a révélé que Bédié avait déclaré que le parti unifié devrait s’appelé « PDCI-RDR ». Il est allé jusqu’à dire qu’il soupçonne la candidature de son président à la prochaine présidentielle de 2020.

  

Invité sur le plateau de RFI, Kouadio Konan Bertin dit KKB n’a tenu sa langue dans sa poche. Le président de la jeunesse PDCI et candidat malheureux à la présidentielle de 2015, a livré le fond de sa pensée en ce qui concerne la création du parti unifié en Côte d’Ivoire. Il estime que le président Bédié ne joue pas franc jeu avec ses militants. Selon lui, le président du PDCI avait déclaré que le parti unifié s’appellerait le PDCI-RDR.

 

« Moi, j’étais au 3e anniversaire de l’appel de Daoukro. J’ai entendu, mon président, le président Bédié dire " le parti unifié s’appellera PDCI-RDR ". J’ai plutôt le sentiment que la direction de mon parti ruse avec ses propres militants. On veut détourner l’attention des militants des vrais problèmes du PDCI-RDA », a déclaré KKB, sur RFI.

 

« Il se trouve que depuis la mort du président Houphouët, on a connu un seul chef qui est le président Bédié. En 2010, il a déclaré à la face du monde entier qu’il était à son dernier combat. J’ai été personnellement lui demander à Daoukro ce que cela signifiait. Il m’a dit que cela veut dire qu’il n’est plus candidat à une élection présidentielle dans ce pays. Et j’ai ajouté "dans ces conditions, est-ce que le PDCI-RDA arrête sa marche ? Il dit non, il doit continuer », a-t-il ajouté.