Le porte-parole adjoint du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti au pouvoir), Mamadou Touré a affirmé dimanche à Abidjan que la « divergence profonde » entre son parti et l’ex- président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, ce sont « les impolitesses » envers le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, lors d’une cérémonie.

 

« Notre divergence profonde avec Guillaume Soro, (c’est qu’) on n’acceptera jamais les impolitesses envers le président Alassane Ouattara », a dit M. Touré, ajoutant « et tant qu’il sera dans cette dynamique, devant lui il trouvera des jeunes de sa génération pour lui rappeler que nous avons des valeurs ».

Après sa démission de la présidence de l’Assemblé nationale,ex-cadre du RDR, parti de M. Ouattara et président du Groupement populaire de solidarité (GPS, opposition), Guillaume Soro enchaîne des sorties médiatiques au cours desquelles il ne voile pas ses critiques envers M. Ouattara et son pouvoir.

« Alassane Ouattara c’est notre père, ce n’est pas le chef qui était couché à Paris qui a laissé ses soldats sur le terrain et une fois la lutte terminée est venue prendre le fruit de la lutte, il a subi toute sorte d’humiliation sous tous les régimes », a indiqué M. Touré.

 

Pour lui, « Ce n’est pas une affaire de pouvoir (mais), une question de valeur et de principe, même si pour le respect de nos valeurs nous devons perdre le pouvoir nous sommes prêts », a prévenu Amadou Touré ajoutant: « nous ne sommes attachés à rien d’autre (que) le respect du chef entre autres ».

  1. Toure a accusé Guillaume Soro d’avoir « distillé des mensonges » samedi, lors d’une rencontre avec de militants à Milan, ajoutant : »il y a des gens qui pensent que la politique est l’art de tromper » les autres.

« S’ils enlèvent les impolitesses envers le président dans leurs affaires il n’y a pas de raison que nous ne puissions pas nous retrouver (car) dans les familles il y a des divergences (…) notre ligne rouge c’est le président Ouattara, au-delà de lui tout est jouable », a conclu Mamadou Touré.