« Nous sommes l’objet de harcèlement sexuel. Clairement, l'adjudant de compagnie Inza BAKAYOKO, le garde pénitentiaire qui est chargé de nous permettre de donner la nourriture à nos maris, nous demande de choisir entre accepter ses avances et repartir avec la nourriture.

Ce qui fait que certaines se sont vues obligées de repartir chez elles avec ce qu’elles ont prévu pour leurs maris. Ce n’est pas normal. Malheureusement, certaines tombent dans le piège de ce prédateur sexuel." a affirmé une épouse de détenu avant d'avertir :

"Nous allons marcher sur la Maca, pour dénoncer cette souffrance et le fait que l’honneur des femmes mariées soit souillé. Nous avons interpellé sa hiérarchie, et personne ne dit mot. Nous interpellons le ministre de la Justice », a crié sa colère Mme S.T. qui soutient avoir recensé plusieurs victimes.

En effet l'adjudant Inza BAKAYOKO est un ancien syndicat d'Adjamé. Il a cette fâcheuse manière de faire du chantage aux visiteurs.
"Avant chaque fête, il procéder à des rackettes; de 2000 f à 3000 f CFA par cellules des bâtiments A et B." en témoignent plusieurs détenus avec la peur d'être réprimander. (Source Scoop)

lu pour vous sur le mur de  Gala Kolebi  https://www.facebook.com/photo.phpfbid=1762389133795313&set=a.640763059291265.1073741825.100000727290785&type=3&theater