Le ministre ivoirien de la Défense, Alain-Richard Donwahi, est retenu à Bouaké par les mutins malgré la conclusions d'un accord entre les soldats et le gouvernement.

 

Le président ivoirien Alassane Ouattara a pourtant annoncé samedi à Abidjan la conclusion d'un "accord" avec les soldats mutins dont les manifestations pour des revendications salariales ont paralysé depuis vendredi Bouaké, la deuxième ville du pays et ont gagné Abidjan.

 

Une annonce qui n'a pas empêché le ministre de la Défense Alain-Richard Donwahi d'être retenu par les soldats mutins qui rejettent les termes de l'accord. Juste après la déclaration du président Alassane Ouattara, les militaires se sont mis en colère. 

 

Ils ont empêché le ministre de la Défense et sa délégation de quitter la résidence du sous-préfet en tirant des rafales de Kalachnikov et des armes lourdes, a constaté un correspondant de l'Agence France-Presse sur place.

 

Avec AFP