Franck Tossegba, témoin de Fatou Bensouda dans l’affaire Laurent Gbagbo et Blé Goudé contre le procureur, aurait été viré de son poste à la mairie de Yopougon après son témoignage à la Cour pénale internationale. En cause, son témoignage hostile à Alassane Ouattara à la barre.

En effet, à la barre la semaine dernière comme témoin à charge, il s’est vite révélé être un témoin hostile, allant jusqu’à contredire la thèse du procureur et blanchissant Laurent Gbagbo et Blé Goudé, tous deux dépeints comme des hommes qui ont tout fait pour ramener la paix en Côte d’Ivoire et qui n’ont commis aucun crime.

A la mairie de Yopougon où il est employé comme agent à l’état-civil, sa prestation à la CPI aurait été perçue comme un affront, une ingratitude, voire un crime de lèse-majesté.

Et pour cause, la mairie de Yopougon située dans la banlieue nord d’Abidjan, est aux mains de Gilbert Kafana, un membre influent RDR et un proche du Président Alassane Ouattara.

 

Avant même qu’il ne retourne en Côte d’Ivoire, ses employeurs lui ont signifié son licenciement.

Si cette information est confirmée, se poserait alors la question de la protection des témoins après leur témoignage à la CPI.

Nous y reviendrons…

 

Patrice Lecomte