A l’approche de la présidentielle d’octobre 2020, cette rupture entre le Rhdp et le camp Soro devient de plus en plus visible. Désormais adversaires politiques, les deux camps, n’hésitent plus à se lancer des flèches en plein jour.

 

La dernière sortie de Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole principal du Rhdp, en est une parfaite illustration.

Sortie au cours de laquelle, il accusait Guillaume Soro d’être l’auteur des différentes crises survenues en Côte d’Ivoire. « Quel est ce leader syndical qui hier dénonçait la dictature fascisante de M. Bédié qui est devenu aujourd’hui son idole politique ?

 

Quel est ce chef rebelle qui criait hier sur tous les toits que M. Gbagbo était le dictateur le plus cruel que la terre ait enfantée et qui aujourd’hui fait des mains et pieds, pour obtenir une audience avec ce dernier à Bruxelles ? 

 

Quel est ce Président de l’Assemblée Nationale dont le Directeur de protocole cachait des tonnes d’armes à son domicile à Bouaké ? Quel est ce chef rebelle qui se fait peur en organisant une tentative d’autoarrestation dans un hôtel en Espagne ?

 

Quel est ce leader politique qui dans sa quête de statut de martyr des temps modernes vilipende le pays qu’il envisage de diriger demain ? Peut-il y a avoir pire dictateur que celui qui a assassiné la démocratie en Côte d’Ivoire, en menant une rébellion qui a planté le glaive dans le sein de la mère patrie ?

Le monde peut-il accorder du crédit à un assoiffé de pouvoir de cet acabit ?», s’était interrogé de Kobenan Kouassi Adjoumani.

 

Aux lendemains de cette sortie d’Adjoumani, de vives voix s’élèvent dans le camp de Guillaume Soro pour condamner avec la dernière énergie les propos qu’il a tenus à l’encontre de leur leader.

 

Après la riposte d’Abi-Daman Koné, secrétaire général adjoint du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (Raci), c’est au tour de Mamadou Traoré, conseiller politique de Guillaume Soro de donner une sanglante réplique au porte-parole du Rhdp. Sans ambages, Mamadou Traoré a averti Adjoumani, de ce qu’il aura sa ‘’dose’’ lors de la prochaine sortie de Guillaume Soro.

« Pendant notre séjour carcéral au Golf hôtel, nous étions des habitués à cette image. Le môgô là ne lâchait jamais Guillaume Soro. Il était devenu presque son garde de corps. Tout simplement pour obtenir un poste ministériel.

Aujourd'hui c'est lui qui parle mal de lui. Rassurez-vous, il aura sa dose dans la prochaine intervention de Guillaume Soro. Dossier de chacun d'eux va sortir un peu un peu.», a réagi Mamadou Traoré dans une publication ce mardi 12 novembre 2019 sur les réseaux sociaux.

https://www.facebook.com/mtraoreofficiel/photos/a.403217050467975/549581785831500/?type=3&theater