Une autre dimension du procès GBAGBO...

Tout le montage juridique du procès GBAGBO est fondé sur une nullité.

Et donc, on ne parle plus de la Côte d'Ivoire, ou de Gbagbo et autres...

Nous sommes des occidentaux, et la Cour pénale est une grande cour de justice... Quand on va à la Haye, il y a ces grands panneaux qui nous rappelle la protection des droits de l'homme, protection de l'humanité et que sais je encore !

Si la justice installée de cette façon commence à faire des doutes en truquant à l'origine, ou est donc la justice ?

Aujourd'hui ce n'est plus le problème du procès GBAGBO, c'est devenu le problème du système de justice mondiale.

Et le procès GBAGBO doit s'arrêter en temps que tel parcequ'il est fondé sur une nullité.

C'est d'ailleurs ce que demandent ces parlementaires européens à l'ensemble des juges ou le collège des juges de la cour.

D'ailleurs, ces juges n'ont jamais eu un langage unanime dans le procès GBAGBO.

Bernard Houdin, conseiller du président Laurent Gbagbo
lu pour vous sur https://www.facebook.com/photo.php?fbid=887912321387612&set=gm.1168506199919174&type=3&theater