SORO qui parle de réconciliation à cor et à cri ces derniers temps doit se réconcilier avec les faits , sortir de sa conception de distortion entre l'esprit et le réel , corriger sa perception de la dénégation .

 

Le FPI doit être rétabli dans tous ses droits politiques ,afin qu'en tant que parti d'opposition , il apporte une contribution critique et constructive au temple démocratique ivoirien qui agonise sous la dictature de son maître OUATTARA Dramane , dictature alimentée de haine . 


La vraie réconciliation voudrait signifier la libération de tous les prisonniers politiques , le retour au pays de ces centaines de milliers proches du président GBAGBO toutes choses qui visiblement ne sauraient arranger SORO pour des calculs politiciens évidents , surtout qu'il n'est assuré du soutien du RHDP pour les échéances électorales de 2020 auxquelles il veut participer . Nul n'est donc besoin de se faire enseigner qu'un tel individu n'a évidemment pas besoin de la réconciliation , la vraie , avec tout ce que cela implique comme conséquences et indiquées ci dessus , sauf en terme de démagogie et de simple slogan politique d'un homme qui aura vécu pour le faux et dans le faux.

 

Adolphe Inagbe  pour lecridabidjan.net