En emprisonnant Koua Justin, le régime ivoirien croyait certainement avoir définitivement mis le secrétaire national de la Jfpi resté fidèle au président laurent Gbagbo sous l'éteignoir. Que non ! Bien au contraire, le séjour carcéral du jeune leader de la jeunesse du Front populaire ivoirien, semble avoir été contreproductif...Et pour cause. Invité hier en début d'aprèsmidi par la section Fpi d'Akouedo village qui entendait ainsi lui marquer sa solidarité après tant d'années de souffrances endurées dans les geôles du pouvoir d'Abidjan, Koua Justin s'est montré très combatif.

 

le verbe toujours haut et tranchant, l'administrateur des Impôts n'a pas fait mystère sur sa détermination à reprendre le combat là où il l'avait laissé avant son emprisonnement. « Je suis rentré en prison comme un jeune homme, je sors de prison comme un homme, je suis plus que jamais déterminé ». Toujours sur sa lancée et en entendant selon lui, les consignes de la direction du parti, Koua Justin a appelé les militants restés fidèles à laurent Gbagbo à une mobilisation générale. « Il faut une mobilisation générale pour chasser démocratiquement Ouattara du pouvoir", a indiqué l'ancien pensionnaire de la Maca.

 

Déterminé à continuer le combat», a-t-il déclaré à la grande joie des militants venus en grand nombre. En dehors du secrétaire général de la section Fpi d'Akouedo village, Aguede yves Paulin qui a adressé des mots de compassion à son ami et camarade du parti, Koua Justin, le député de Cocody, Koukougnon Philbert a également pris la parole pour témoigner sa solidarité au secrétaire national de la Jfpi.