Il s’est tenu ce mercredi 8 avril 2020, un Conseil des ministres, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan. Tenant compte de la situation exceptionnelle liée à la pandémie du Covid-19 et des mesures contraignantes nécessitées par l’impératif de riposte nationale qui rendent difficile la tenue des réunions parlementaires, le Conseil a adopté l’ordonnance portant révision du Code électoral.

Ce nouveau dispositif met en cohérence le Code électoral avec la nouvelle Constitution, notamment dans ses dispositions précisant les dates du 1er et du second tour de l’élection présidentielle ainsi que celles relatives à l’élection des Sénateurs. Selon le communiqué, sur la base des délibérations de la concertation entre le gouvernement, l’ensemble des partis et groupements politiques, et la société civile, il est apporté des innovations majeures sur la présidentielle.

Il est donc porté : le relèvement du niveau de cautionnement à 50 millions de Fcfa pour l’élection présidentielle ; l’institution du parrainage citoyen pour l’élection présidentielle ; l’abaissement à 5% du taux de suffrage requis pour le remboursement du cautionnement ; la suppression de la référence aux « intérêts économiques et sociaux » comme condition d’inscription sur la liste électorale, et son remplacement par des critères plus objectifs se référant au « domicile », à la « résidence », au « lieu d’inscription au rôle des contributions » et au « lieu d’immatriculation des Ivoiriens à l’étranger », à l’effet de lutter contre la transhumance des électeurs.