La campagne électorale des élections législatives se tiendra du mardi 26 février au mercredi 4 mars 2021 a annoncé, ce jeudi 14 janvier 2021, le président de la Commission Électorale Indépendante (CEI), Coulibaly Kuibiert.

 

Le président de cette institution électorale s’exprimait lors d’une rencontre avec les partis politiques sur le chronogramme et les étapes du processus de ces élections, notamment les dossiers à fournir et les dispositions concernant la représentation des femmes dans les assemblées.

 

Concernant le chronogramme, le dépôt des dossiers qui prendra fin le 20 janvier prochain, la liste des candidats retenus sera publiée le 31 janvier et communiquée au conseil constitutionnel le 1er février.

« La proclamation des résultats provisoires sera faite le mardi 9 mars, soit trois jours après les élections » a annoncé Coulibaly Kuibiert. En cas d’égalité parfaite, de nouveaux scrutins sont prévus le 24 mars et les résultats provisoires proclamés le 25 mars 2021.

Lors des échanges, les partis politiques (opposition et pouvoir) ont proposé d’assouplir le mode d’application du quota de 30% de femmes.

 

Aussi, le président de la CEI a réagi à la polémique autour de l’exigence de la carte d’électeur lors des dépôts des candidatures pour les prochaines législatives.

« Le numéro de la carte d’électeur est demandé, par les régies financières, dans le seul but d’éviter l’homonymie lors de la délivrance de l’attestation de régularité fiscale. Ils ont souhaité qu’on mette le numéro de la carte d’électeur.

 

Ce n’est pas une condition de recevabilité. Ce sont les modalités d’une tâche. Les candidats à la candidature ne sont pas obligés de fournir des cartes, mais peuvent aller simplement sur le site de la CEI pour avoir le numéro de leur carte » a-t-il précisé.