En réponse à Amadou Gon, Boni Claverie avertit que « Ouattara n’aura aucune légitimité après le 31 octobre 2020, une transition s’impose»

Le 31 octobre 2020, date constitutionnelle de la tenue de la présidentielle, pour Boni Claverie présidente de l’union républicaine pour la Démocratie (URD), marque la fin des deux mandats d’Alassane Ouattara a la tête de la Côte-d’Ivoire.

« Ouattara n’aura aucune légitimité, après le 31 octobre 2020, une transition s’impose », a prévenu Danielle Boni Claverie.
Ci-dessous sa déclaration vidéo.