Pour la vérité et la justice, Laurent Gbagbo, l’ancien chef de l’Etat ivoirien poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) pour « crimes contre l’humanité » et le journaliste français, François Mattei ont co-signé le livre « Côte d’Ivoire : révélations sur un scandale français », à paraître le 26 juin prochain, indique une note d’information de l’éditeur transmise, mardi, à APA.

Le livre de 320 pages, écrit par Laurent Gbagbo, professeur d'université qui a « lutté toute sa vie pour l'instauration du multipartisme et d'une véritable démocratie dans son pays » et le journaliste François Mattei, « grand reporter et ancien directeur de la rédaction de France-Soir » a été édité par les « Editions du moment ».

Incarcéré à la prison de Scheveningen à La Haye, « après le litige qui marqua le second tour de l'élection présidentielle de novembre 2010 et la guerre qui s'en est suivie », souligne la note de présentation de l'ouvrage, le président Gbagbo a mené avec ses avocats « le combat judiciaire pour démontrer son innocence ».

« Il a entretenu au fil de ces années de crise un dialogue continu avec François Mattei, qui restitue ici pour la première fois son exceptionnel témoignage. Un récit riche en révélations sur les responsabilités françaises dans cette affaire hors norme, rythmé par les confidences inédites de Laurent Gbagbo », précise la note.

« Faire bouger les choses, s'opposer au diktat, ce n'est pas facile, ce qui m'arrive en est l'illustration. Nous ne sommes libres qu'en apparence, à l'intérieur de la cage où l'on nous a mis, nos finances et notre économie sous tutelle, sans poids réel au niveau international, menacés d'être mis à l'amende si nous n'obéissons pas…», dénonce M. Gbagbo dans un extrait de « Côte d'Ivoire : révélations sur un scandale français ».

Selon lui, la Côte d'Ivoire avait les moyens de quitter cette dépendance et souligne qu'il s'apprêtait à le faire quand « Sarkozy a pris un gourdin… », pour l'empêcher de « poursuivre ma route ».
Source : APA
17/06/2014