« Devant l’ampleur et la gravité du phénomène, le Conseil a arrêté les mesures d’application urgente ci-après : (…) la fermeture des bars et autres établissements qui organisent des activités illégales, notamment celles tendant à l’exploitation et aux pires formes de travail des personnes. » (Extrait du communiqué du conseil des ministres du 05 novembre 2014)

En effet, lors du conseil des ministres qui s’est tenu ce mercredi au Palais Présidentiel, le gouvernement ivoirien a pris de grandes mesures pour assainir la société ivoirienne.
Le porte-parole du gouvernement a affirmé que le président de la République a été choqué après avoir lu le rapport du ministère de la Famille, de la Femme et de l'Enfant relatif à l’exploitation de jeunes dans des conditions dégradantes.

Au vu des résultats de ce rapport, le gouvernement a donc décidé d’ordonner « la fermeture des bars et autres établissements qui organisent des activités illégales, l'arrestation des personnes et l'engagement de poursuite contre elles ».
Avec les fêtes de fin d’année qui approchent à grands pas, on se demande comment les ivoiriens accueillerons cette mesure.
Il faut noter que "Le Conseil a également noté et approuvé les mesures prévues à plus long terme, relatives, entre autres, à l’adoption d’une loi dans le cadre de la lutte contre la traite des personnes, à l’adoption et à la mise en œuvre d’un plan national incluant un volet ‘’rapatriement et réinsertion’’ des victimes recensées en Côte d’Ivoire et à l’extérieur du pays, à la signature de conventions avec les pays de destination, au démantèlement des réseaux coupables de pratiques illicites, etc."
SOURCE IM