Michel Gbagbo, le fils de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, a déclaré à la BBC que la condamnation de Simone Gbagbo, l’ex-Première Dame, à 20 ans de prison est le couronnement d’un procès politique.
Simine Gbagbo a été condamnée par la justice ivoirienne, dans la nuit de lundi à mardi, pour son rôle dans la crise post-électorale de 2010-2011.
La cour a prononcé contre Mme Ggbagbo une peine plus lourde que celle de dix ans de prison requise par le parquet.
Les violences post-électorales en Côte-d’Ivoire avaient fait plus de 3000 morts.
Réagissant au verdict, Michel Ggbagbo, qui est lui-même déchu de ses droits civiques, a fustigé ce qu’il présente comme une plaisanterie.
« Toutes les preuves apportées étaient des preuves fabriquées, je pèse mes mots, » a déclaré Michel Gbagbo. « Le procès était d’abord politique avec un objet politique, à savoir condamner un certain nombre de personnes. »

BBC Afrique