Les éléments du Lieutenant Kouakou Kouakou, chef de l’antenne locale de la police des stupéfiants et des drogues, ont mis la main sur un vendeur de drogue le 20 mai dernier. L’individu, qui se nomme Touré Fama, âgé de 30 ans, a été pris à son domicile situé non loin d’un grand hôtel d’Abengourou avec du cannabis conditionné dans 30 sachets et destiné à la vente. Les agents de police qui ont agi suite à une information anonyme ont également découvert chez l’indélicat personnage un ancien treillis de la gendarmerie. Pris sur les faits, ce dernier ne pouvait nier l’évidence. Interrogé sur l’origine de la drogue, le dealer a indiqué qu’il se la procurait à Osseykodjokrom (village frontalier ghanéen, situé à 33 km d’Abengourou et communément appelé Osseykro). Il ensuite confié à la police qu’il serait un ancien soldat des FRCI qui a servi au GT3 et qui serait déjà profilé par le programme de démobilisation et de réinsertion. Mais en attendant, il a préféré s’adonner à la vente de drogue.

« Mes clients sont issus de tous les milieux. Lorsqu’ils en veulent, ils m’appellent au téléphone et on fait la transaction. Je leur vends la boulette de cannabis à 500 francs CFA. Il y a même des élèves qui me sollicitent», a avoué Touré Fama qui encourt 5 ans de réclusion pour son acte. Ce beau coup de filet est bienvenu. La drogue étant à l’origine de plusieurs cas de folie dans la ville.
AUTRE PRESSE
07/06/2014