Côte d’Ivoire, lundi 14 septembre 2020, il est 08H lorsque des manifestations éclatent à nouveau dans plusieurs communes de capitale ivoirienne et dans quelques villes de l’intérieur.

 

Le président de la République ivoirienne a informé le public qu’il se présenterait aux prochaines élections d’octobre à venir, une information qui a été à la base de plusieurs manifestations et protestations. En effet, l’opposition dénonce une violation de la constitution ivoirienne par l’actuel chef de l’État et exige son retrait immédiat de la course.

 

Ce lundi matin, la commune d’Anyama a connu de timides manifestations, ce qui n’a pas été le cas pour celle de Yopougon où un bus a été brulé et des policiers en nombre réduit ont été agressés par des individus. Des manifestations ont également été signalée a l’ouest du pays, dans la ville de bangolo où la voix aurait été barrée par des jeunes.

 

Notons que tous ces évènements surviennent à quelques jours du verdict du conseil constitutionnel.