Angéline Kili, l’épouse de Pascal Affi N’Guessan président du Front populaire, a été expulsée sans ménagement ce mercredi de son domicile d’Abidjan-Plateau, par une cohorte de policiers.

Selon les informations en notre possession, Angéline Kili se serait portée personne-caution d’une Petite et Moyenne Entreprise (PME), auprès d’une banque de la place. Cette PME n’aurait pas respecté ses engagements vis-à-vis de ladite banque.

Informée, madame Kili aurait alors conclu un accord à l’amiable avec la banque. Mais contre toute attente, ce mercredi 8 octobre, elle reçoit la visite des policiers qui l’expulsent sans ménagement de son domicile, situé en face de l’Imprimerie Nationale, domicile qu’elle partage avec son époux Affi N’Guessan, depuis la mise en liberté provisoire de ce dernier en 2013.

Angéline Kili ainsi que d’autres barons de la filière café cacao sous le régime de Gbagbo, étaient poursuivis pour cinq chefs d’accusation, « détournements de fonds, abus de confiance, abus de biens sociaux, escroquerie, faux et usage de faux en écriture privée de banque ou commerce ».
Ils avaient été mis en détention en 2008 avant de bénéficier d’une libération provisoire fin 2010.
AUTRE SOURCE