source LE NOUVEAU COURRIER< Le secrétaire national de la jeunesse du Front populaire ivoirien (Jfpi), Konaté Navigué, poursuit sa tournée de remobilisation des militants. Il était
hier dimanche dans les sections Jfpi de la Cité des Arts et des II-Plateaux, dans la commune de Cocody. Konaté Navigué a rassuré ses camarades que les actions d’envergure pour réclamer la démocratie et l’état de droit, comme l’assaut final, n’ont pas été abandonnées. «L’assaut final aura lieu
mais il faut qu’on prenne le temps de le préparer», a-t-il galvanisé. «Il faut qu’on use de stratégie. Maintenant qu’on est  dans l’opposition, c’est notre intelligence
contre leur barbarie», a-t-il souligné. Le premier responsable de la Jfpi a invité les militants et les Ivoiriens sans
exclusive à se mobiliser «pour libérer le pays» car tant que Ouattara sera au pouvoir la Côte d’Ivoire se portera toujours
mal. Concernant les futures élections, Konaté
Navigué a rappelé que le chef de l’Etat n’est pas éligible parce qu’il a été candidat à titre exceptionnel en 2010. Il a
aussi indiqué que le Fpi se bat pour la libération du président Gbagbo. « Pour sortir Gbagbo de la CPI, il faut des
actions diplomatiques, des actions de terrain et des actions politiques», soutient Konaté Navigué. Face à l’occupation illégale des terres des populations Wê avec, il estime que
les Ivoiriens ne doivent pas rester indifférents. «Il faut qu’on se mobilise pour poser le problème des Wê», a exhorté
Navigué.