La commune de Port-Bouet et de nombreuses populations avaient été secouées le week-end dernier par un drame lié au suicide d'un élément des forces de la police nationale. Une histoire banale qui aura malheureusement arraché une vie le dimanche 21 février 2021. La victime s'est suicidée en se tirant une balle dans la tête avec son arme.

Si ce suicide rêvait un caractère dramatique, la cause revêt quant à un caractère assez saugrenu. La cause du suicide du policier est révélé dans une article paru sur la page Facebook du groupe Police Secours.

Les faits :

" Le dimanche 21 février, la direction générale de la police nationale annonçait dans un communiqué sobre en détails le décès par suicide du sergent L A F O en service à la direction de l'informatique et des traces technologiques.

Aussitôt une enquête mise sur pied, les circonstances du drame sont attribuées à une saugrenuité choquante par les personnes proches du dossier.

De fait selon les confidences livrées dans cette affaire, qui restera nul doute dans les annales des événements les plus malheureux de la police nationale, la victime s'est donnée la mort le dimanche 21 février en début d'après midi pour une histoire de charge familiale. Puisque l'homme vivait encore au domicile familial, au cours d'une réunion avec son père adoptif il a été décidé qu'il participe désormais au budget de la popote.

Pilule alors difficile à avaler pour le sergent de police, s'en est suivie une véritable dispute. Puis ivre de colère, dans la continuité des faits il s'est enfermé dans sa chambre pour se tirer une balle dans la tête.

Au constat, la balle est entrée par la tempe droite, et est ressortie au dessus de l'oreille gauche. Ce qui est caractéristique des cas de suicide par arme à feu.

Affaire donc été classée selon nos sources, c'est le rapport qui n'honore en rien le sergent L F.

Que la terre soit légère au sergent mais vraiment comment peut-on se donner la mort pour une raison aussi banale