Le ministre Innocent Kobena Kouassi Adjoumani,
porte-parole du Parti democratique de Cote d’Ivoire (PDCI) a anime hier, au siege de son parti, une conference de presse. Objectif,reagir plus d’un mois apres, a un article du quotidien ≪ Aujourd’hui ≫, rapportant le temoignage du president Laurent Gbagbo, fait au journaliste francais,Francois Mattei,- auteur du livre intitule ‘Pour la verite et la justice : Revelations sur un scandale francais ≫-, sur les rentes viageres de 22 et 8 millions que percevaient mensuellement le president Henri Konan Bedie et son epouse sous l’ex-regime.

Visiblement outré par cette revelation,le conferencier a d’entree tente de discrediter les propos du president Laurent Gbagbo. Il soutiendra que ≪ l'information telle que livrée, donne le sentiment que Henri Konan Bedie et son epouse auraient beneficie des largesses de la part de M. Gbagbo ≫.Et Adjoumani de retablir alors ≪la verité des faits ≫ qui est que, relativement aux 8 millions de Fcfa,
verses a Mme Henriette Konan Bedie, ≪ Une seule fois, Laurent Gbagbo a fait porter par des emissaires,la somme de 8 millions à Mme Bedié comme allocation viagere des veuves des anciens presidents de la Republique. Cet argent a ete retournes parce que Mme Bedie n'etant pas une veuve d'un ancien president, n'avait pas droit à cette somme d'argent ≫.

Puis le ministre de la production animale et des ressources halieutiques,de conclure alors que ≪ M.Laurent Gbagbo devrait donc plutot demander des comptes a ses envoyes si l'argent ne lui a pas été retourné ≫. Curieuse ligne de defense que celle-ci, car si Adjoumani dit vrai, il est etonnant qu’en plus de 10 années de règne le president Laurent Gbagbo avec tous les services de renseignement
a sa disposition, ne se soit pas rendu compte une seule fois
que Mme Bedie n’a jamais percu les 8 millions mensuels en question.
De plus, l’ex-chef de l’Etat, connu pour ne jamais parler des
choses qu’il ne maitrise pas peutil se laisser aller a pareilles legeretes sur Mme Bedie ? Au surplus, pourquoi Adjoumani, le troubadour en chef du Pdci, s’estil garde hier de brandir le texte legislatif faisant de Mme Bedie une non ayant-droit de la rente de 8 millions ? Etonnant tout de meme pour un homme qui a revelé pourtant que son parti travaille depuis pres de deux mois, a la replique au livre co-signé par le president Laurent Gbagbo.

Bref, passons. S’agissant des 22 millions versés à Henri Konan Bedie, Adjoumani sera plus circonspect. S’il reconnait les faits, il s’empressera d’ajouter que c’est plutot la loi n°2005-201 du 16 juin 2005 qui confere a ce dernier des allocations viageres cumulées pour son statut d’ancien president de la Republique et president de l’Assemblée nationale et non un acte de generosite du fondateur du FPI,comme laisserait croire les propos de ce dernier alors que nulle part, dans la production de Francois Mattei, le natif de Mama n’a soutenu que l’argent verse aux Bedie venait de sa poche. Mais comme s’il n’etait pas certain d’avoir convaincu son auditoire,l’ancien enseignant de lycée, revelera sans le moindre commencement de preuve, que Gbagbo recevait chaque mois, des mains de Bedie, a l’epoque des faits,President de la Republique, la somme de 10 millions de Fcfa alors que Laurent Gbagbo n’avait aucun statut qui puisse justifier cette largesse de M. Bedie ≫. Une information qui a surpris plus d’un dans la salle quand elle n’a
pas fait pouffer de rire tout simplement.Mais pourquoi avoir attendu aujourd’hui pour sortir pareil secret alors que ce ne sont pas les occasions qui ont manque à Bedie de contrarier Laurent Gbagbo avec pareille compromission? Pourquoi comme dans le cas de Mme Bedie Adjoumani n’a-t-il pas montre les traces de l’emargement de Gbagbo ?

A supposer même que le ministre de la production animale et des ressources halieutiques dise vrai, on pourrait s’etonner que l’ex-chef de l’Etat n’ait pas menage en retour son bienfaiteur de Bedie car,pour rappel, c’est bien sous le regne du prince de Daoukro qu’a eu lieu le boycott actif de 1995,consideree comme l’une des plus
graves crises politiques de l’ère multipartite en Cote d’Ivoire.
Autre centre d’interet aborde par Adjoumani, la cacophonie orchestree par des personnalites du PDCI sur la candidature unique au RHDP a l'election presidentielle de 2015. Sur la question, le conferencier a demande aux militants de rester sereins et sourds aux ≪ declarations tapageuses qui n'engagent que leurs auteurs ≫ et non le PDCI. Le depute Kouadio Konan Bertin dit KKB saura certainement apprecier.
Géraldine diomandé
Aujourd’hui du Mardi 05 Août 2014