[03-01-2015. 16h00] S’agissant de la lutte pour le fauteuil de président du Fpi, il a invité ses adversaires à déposer le masque Gbagbo ou la photo de Gbagbo et à venir l'affronter à visage découvert.
Affi N’Guessan: "Le FPI est dans une phase de mutation profonde"

Le président du Front populaire ivoirien (Fpi), en réunion avec les secrétaires généraux et les fédéraux de son parti, ce samedi 3 janvier 2015, a indiqué que le Fpi a entamé une phase de mutation profonde.

Pour lui, la crise qui secoue son parti est donc normale car « toute mutation crée des tensions ».

Se disant prêt à aller jusqu'au bout du combat qu'il a entamé, il a informé les responsables du parti présents qu'ils seront envoyés en mission afin de rencontrer les bases pour leur expliquer la crise que connaît le parti.« L'enjeu de cette bataille réside dans le contrôle du parti. Nous nous battons pour demeurer à la direction et nos camarades d'en face, luttent pour avoir cette direction », a soutenu Pascal Affi N’Guessan. « Voici le message que vous allez transmettre aux militants », s’est-il empressé d’ajouter.

Parlant de ses adversaires, M. Affi a indiqué que ces derniers sont victimes « du syndrome de stress post-traumatique ».

Selon lui, ses adversaires ne prennent pas en compte les rapports de force. Ces derniers, encore dans un esprit de vengeance, veulent coûte que coûte aller à l'affrontement. Ceux-ci, pense-t-il, ne rendent pas service à Laurent Gbagbo.

« Ce n'est pas avec ceux-là que nous pouvons reconquérir le pouvoir, ni libérer Gbagbo. Nous sommes dans une posture de dialogue. Il nous faut créer un contexte politique rassurant et ces derniers posent des actes contraires à cette démarche », a dit Affi N’Guessan. Pour lui, l'aile qui s'oppose à lui, a toujours torpillé sa démarche et a toujours œuvré pour l’empêcher de diriger le parti.
S’agissant de la lutte pour le fauteuil de président du Fpi, il a invité ses adversaires à déposer le masque Gbagbo ou la photo de Gbagbo et à venir l'affronter à visage découvert. Affi N'Guessan a par ailleurs révélé que le congrès se tiendra dans le courant fin février et début mars. « Ce n'est pas par un appel dit de Mama que je vais quitter la tête du Fpi », a-t-il lancé.

fratmat.info