« Il faut prier pour le prompt rétablissement et le retour très prochain du chef de l’Etat parmi nous ». C’est en ces termes que le président du Fpi, l’ex-Premier ministre, Pascal Affi N’Guessan, s’est adressé aux militants de son parti et aux invités qui ont pris d’assaut, hier, le Palais des Sports d’Abidjan-Treichville, à l’occasion de la 8ème convention extraordinaire du Fpi. M. Affi qui se prononçait pour la première fois sur l’état de santé d’Alassane Dramane Ouattara a indiqué que si cela suscite, ces temps-ci, des réactions diverses, c’est justement parce qu’un chef de l’Etat n‘est pas un citoyen ordinaire.
« Les concours de circonstances font qu’il occupe, en ce qui concerne la Côte d’Ivoire, une place
particulière dans la conduite du destin de ce pays. Il y va, dans le contexte actuel, du dialogue politique. Sont en jeu aussi, la réconciliation et la restauration du pays », a-t-il fait remarquer. La place et lerôle du chef de l’Etat, à l’en croire, sont d’une extrême importance dans les capacités du pays à poursuivre et parachever son processus de restauration au plan politique, économique
et social.

notrevoie    samedi 22 & dimanche 23 février 2014