Daoukro – le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a effectué les 2 et 3 octobre une tournée dans la région de l’Iffou pour demander aux militants de soutenir ses réformes politiques.Il a ainsi rencontré les militants de Prikro, de Daoukro et de M’Bahiakro, pour leur expliquer le motif de cette tournée, à savoir faire passer un message d’encouragement de (re) mobilisation et de redynamisation du parti. Affi a également précisé que sa tournée a pour but de galvaniser les militants, afin qu’ils puissent chasser la peur qui les habite, et surtout rassurer tout le monde par rapport aux différents problèmes qui minent la vie du parti de l’ex-président Laurent Gbagbo.

D’ailleurs, il a demandé le soutien des militants de l’Iffou, pour toutes les réformes engagées, afin qu’au congrès de décembre prochain, le FPI sorte solide et soudé.Le président Affi a justifié ses ambitions d’aller aux prochaines élections, afin de pouvoir collaborer avec la communauté internationale. Il faut sortir de la logique de vengeance et de belligérance, pour s’inscrire dans la paix et la réconciliation, a-t-il dit à ses militants, annonçant son intention de proposer la participation du FPI aux prochaines élections, afin que le parti puisse survivre et avoir une position confortable, pour discuter avec le pouvoir. Le président du principal parti de l’opposition ivoirienne a souligné que la communauté internationale est un pilier important de la vie politique ivoirienne avec laquelle il faut composer. Revenant sur l’allégation selon laquelle il veut tourner la page Gbagbo, Affi N’Guessan a précisé qu’il est impossible de tourner cette page. Bien au contraire, son combat s’inscrit dans la lutte pour la libération de Gbagbo et de poursuivre l’œuvre de celui-ci.

(AIP)