Publié le 23 JUIN 2021

Publié le 23 JUIN 2021

Ouattara « s’était déjà substitué au juge » avant la condamnation de Soro (Affoussiata Bamba)


Le président ivoirien Alassane Ouattara « s’était déjà substitué au juge » avant la condamnation à perpétuité prononcée mercredi contre l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, a réagi jeudi son avocate Affoussiata Bamba-Lamine, dans un tweet.

« Ce verdict reflète l’obsession de la présidence à vie par M. Ouattara. Il s’était déjà substitué au juge et (avait) annoncé publiquement la perpétuité pour » M. Soro, a tweeté Mme Bamba Lamine, qui a pour sa part été condamnée à 20 ans de prison pour complot et atteinte à l’autorité de l’Etat.

Exilée en Europe depuis plus d’un an, elle a aussi dénoncé la « soumission totale » de la « grosse farce de la justice ivoirienne » au chef de l’Etat.

Guillaume Soro a été condamné à la prison « à vie » pour complot et atteinte à l’autorité de l’Etat, en plus de sa condamnation à 20 ans de prison en avril 2020 pour recel de deniers publics et blanchiment de capitaux.

Parmi ses 19 proches jugés à l’issue du même procès, plusieurs de ses collaborateurs dont son directeur de communication Moussa Touré, son directeur de protocole Souleymane Kamaraté ou encore des membres de sa sécurité ont écopé de 20 ans de prison.

Dans une interview accordée à Le Monde en octobre 2020, Alassane Ouattara a estimé que M. Soro mérite la prison à perpétuité pour ce qu’il a fait », relevant que « des tonnes d’armes » ont été retrouvées chez ce dernier « après les mutineries de 2017″, ainsi qu’ »au siège de son parti » fin 2019.

Guillaume Soro dit avoir été « contraint à l’exil » en Europe depuis son retour manqué en Côte d’Ivoire, le 23 décembre 2019.