Des soldats de l'armée ivoirienne en service à Bouaké (379 km au Nord d'Abidjan) ont déclenché, mardi, un arrêt de travail en sortant des camps militaires pour fermer et occuper les corridors de la ville, a constaté APA sur place dans la métropole du Nord.

Le centre-ville de Bouaké est également paralysé par ces mouvements d'humeur.Interrogés par un correspondant de APA, les soldats mécontents affirment réclamer le paiement de leurs arriérés de salaires qui datent depuis 2009.

"Il y a certains de nos anciens qui sont allés à la retraite sans leurs salaires bloqués sous l'ancien régime de Laurent Gbagbo (...)", explique un soldat en poste à la 3è région militaire de Bouaké, soulignant que des "soldats actuellement en fonction ont également plusieurs arriérés de salaires".
APA