Chers compatriotes Africaines et Africains

Les luttes pour les libertés démocratiques, pour la justice sociale, le bien être individuel et collectif dans nos micros états ont souvent été depuis longtemps considérées en Afrique, à dessein, comme la chasse gardée des partis politiques de l’opposition au pouvoir et de quelques élites corporatistes ou intellectuelles tout en s efforçant d infantiliser et manipuler les masses populaires .

Selon cette conception des luttes héritée de l’occident exploiteur, une grande partie pour ne pas dire la majorité de la société citoyenne ,civile active ou des peuples est dispersée, désorganisée et tenue inactive a l’écart, loin des véritables préoccupations quotidiennes existentielles qui sont les nôtres.

Pour nous qui avons choisi d’unifier les africains depuis leur essence en passant par leur quotidien jusqu’à leur destinée commune de peuple d’un même continent indivisible, nous devons combiner toutes nos luttes mais surtout commencer par les déclassifier et leur donner le sens véritable qui leur convient pour reconstituer, préserver notre force et maximiser le résultat tant recherche : La souveraineté et le Bonheur du peuple Africain.

Il nous faudra de nos jours, après réflexion sur les échecs des cinquante dernières années en Afrique engendres dune part par nos leaderships défaillants et corrompus et d’autre part a cause de l’action néfaste, des effets pervers du néocolonialisme et de l’impérialisme international, revoir notre conception de la lutte globale pour notre Etre, notre souveraineté, notre bien être, notre dignité et notre développement Véritable en Afrique.

Ils ont tue Samory Toure, Beanzin Patrice Lumumba, Thomas Sankara, Colonel Muhamar Gadafi, et ont fait déporter puis emprisonne le Président Laurent Gbagbo comme aux temps anciens ,mais jamais ils ne pourront tue ou emprisonner tout le peuple Africain Uni ici des a présent et debout comme un seul homme pour ses intérêts vitaux non négociables .

En réalité autant l’être humain a besoin de respirer l’air, boire l’eau, manger à sa faim et se soigner ; autant il a besoin de justice sociale, liberté de penser et d’agir, de démocratie et de développement intégral. Alors que nous Africains sommes prives de notre humanité, nos territoires unifies et notre droit d hommes égaux avec tous les autres peuples a cause de la division imposée a nous, réduisant nos pays concédés en de simple marches d’influences des différentes métropoles et puissances coloniales

Vus sous cet angle tous les besoins vitaux pour l Homme deviennent fondamentaux, primaires et primordiaux et ne devraient plus jamais être classifies comme secondaires, politiques ou de l’ordre des théories et pratiques élitistes bourgeoises discriminatoires destinées à éloigner nos populations de leurs réelles préoccupations existentielles.

Partant de ce préalable nous invitons donc les peuples Africains à considérer que le besoin de nous prendre en charge indépendamment et entièrement par nos propres luttes quotidiennes pour notre bien être intégral est fondamental et primordial pour tout être africain. Il en est de même de la reconstitution de notre nationalité africaine tant historiquement culturellement qu’institutionnellement. Ces deux conditions étroitement liées sont les deux conditions sine qua nones a notre Epanouissement Véritable sans distinctions aucunes.

Cette lutte quotidienne des africains devra se construire dans une dynamique de lutte intégrale a l’échelle du continent africain puisque nos frontières artificielles nées des invasions coloniales sont les veritables freins a notre épanouissement en tant que peuple ayant subi l’esclavage et la colonisation continuelle qui sévissent encore.

Pour nous Africains alors le panafricanisme devient un besoin vital fondamental préalable pour tous et chacun et non un luxe ou une revendication politique quelconque de quelques élites privilégiées :

En fait autant l’être humain a besoin d’un père une mère ; dune famille, de l’air et de la nourriture ; autant le poisson a besoin de vivre dans l’eau autant les animaux ont besoin de vivre dans leur milieu naturel tel la foret. Egalement alors l’africain a besoin de vivre dans une Afrique unie qui est en vérité son milieu naturel viole et dévasté par les multiples invasions occidentales depuis l’esclavage jusqu’a nos jours.

Ces invasions suivies de massacres divers, pillages des hommes et des ressources ont eu pour effet la balkanisation de notre contient de nos mentalités, au point ou nos consciences fébriles martyrisées et manipulées ont fini par intégrer en elles ces divisions pourtant imposées a nous des le départ de l’extérieur.

Nous avons besoin de comprendre que tant que l Afrique n’est pas unie, nous peuples africains ne seront même pas considérés comme ayant atteint la première étape de notre existence en tant que êtres dignes, espèces humaines intègres et libres.

Autant le poisson mis hors de l’eau se meurt autant l Homme Africain mis hors de son continent Unifie, son territoire natal émietté, si non même emprisonne sous des restrictions territoriales imposées a lui, se meurt surement et continuellement a petits feux faits d’expropriations capitalistes.

Ceci revient alors à dire que le panafricanisme pour nous n’est pas une lutte politique ou intellectuelle de certaines élites éclairées mais plutôt l expression de notre Humanité primaire en tant que peuples égaux, libres et conscients qui sans lui nous sommes réduits a un néant permanent .

On peut ainsi dire que la revendication première de tout africain est d’abord et avant tout la restauration de notre milieu de vie ; notre Afrique entière unie , la terre de nos ancêtres violentée violée et dévastée depuis des siècles d’invasions barbares occidentales.

Tant que la lutte panafricaniste ne sera pas perçue au même tire le besoin de manger boire respirer par nous les Africains nous n’auront pas encore atteint le statut d’êtres humains libres et dignes capables d’exister ou même encore aspirer à nous émanciper.

Prenons notre courage et affrontons notre quotidien de peuples déshumanisés avec dignité et responsabilité afin de nous hisser au même niveau que les autres peuples libres et intègres comme les occidentaux ,les asiatiques chinois et japonais et indiens ou même les américains débarrassés de tout encombrement destructeur extérieur.

Il s’agit pour nous de comprendre que nous ne sommes pas encore considérés comme Hommes car ne possédons aucune existence propre de liberté et aucun droit pour aspirer a une quelconque émancipation tant que nous nous contenterons dune Afrique divisée éparpillée et pillées dans nos micros si non demi états sous le contrôle de l’occident .

Tant que nous n’aurons pas nos terres et nos cultures unifiées en tant que peuple souverains et libres nous n’aurons jamais de garantie réel d’un quelconque développement car notre esclavage tant physique, moral qu’intellectuel continue encore de plus belle de nos jours avec notre indigne consentement de peuples incapables de sursauts véritables

Tant que nous continuerons a lutter séparément dans non Etat ou nations naines pour des causes sectorielles et naines dans des demi nationalités artificielles alors nos peines perdureront a jamais

Ne pas faire ce saut qualitatif nous réduirait en réalité à notre sous développement endémique, notre véritable simple expression d’animaux sans consciences ou de demi-êtres sans existences véritables et honneur.

Organisons nous ensemble en tant qu’africains pour une lutte globale sans concession pour nos ennemis afin de nous réhabiliter et nous prendre en charge sur tous les plans depuis nos villages jusqu’à nos grandes villes dans un mouvement social digne et responsable

Pour nous rendre compte de la gravite de notre situation et sortir de cette torpeur deshumanisante, nous invitons tous les africains a méditer profondément sur les cas pratiques de l’Afrique du Sud depuis le temps de l Apartheid a nos jours, celui de la Libye ante et post Gadafi ,sur les cas de la Cote d’Ivoire avant et après Laurent Gbagbo, de la République Centrafricaine , de la R DC et enfin du Mali pour tout comprendre et définitivement nous réveiller de ce humiliant sommeil comateux qui nous appauvrit tant par notre inconséquence insouciante.

Rejoignez nous pour mettre en place à l’échelle continentale et mondiale notre colonne vertébrale indispensable, ce vaste mouvement unificateur de synergie globale des africains pour ce vingt unième siècle afin de donner espoir aux générations futures. Cette lutte est plus que politique ,elle est vitale pour tous les africains comme le besoin de respirer l’air pur ,manger et boire de l’eau.

N’oublions jamais que dans ces conditions de divisions territoriales, politiques, culturelles , existentielles et de guerres permanentes imposées et dans lesquelles nous nous complaisons par paresse intellectuelle et irresponsabilité, les Africains sont condamnes a périr pour toujours un a un sans jamais pouvoir nous en sortir .

Fiers Africains, de toutes les couches sociales et économiques, de tous les horizons et confessions religieuses et politiques levons nous ensemble sans complexe et sans calculs pour notre Humanité et notre Afrique Unifiée Libre et Développé et prospère.

Levons nous Ensemble pour la Révolution Populaire Civile et Permanente afin de relever notre Afrique et nous hisser au rang véritable qui est le notre : c’est à dire des Hommes dignes et libres.

UNIS NOUS VAINCRONS MAIS DIVISES NOUS SOMMES MORTS.

Africains, Réveillons nous.

Toure Néhémie Zeguen

Président du Comite Scientifique du

Mouvement Social Panafricain pour le Développement Intégral .Email :zeguenonvci@gmail.com

07/06/2014