Il se nomme Salif, alias « Rasta »,il a été égorgé, à son domicile d’Akoupé, par des individus, à l’arme blanche.

Les faits se sont déroulés dans le département d’Adzopé, le lundi 9 juin 2014, vers 3 h du matin, au domicile du soldat. Les premiers éléments d’enquête incriminent deux hommes, sans grandes précisions.. Son épouse, quant à elle,a subie des violences sexuelles ,puis a été abandonnée.

Selon certaines sources sur place, cet élement n'avait pas un comportement très catholique,car pendant la crise post-électorale de 2010, il s’est illustré de façon mauvaise envers les populations.
En outre, il ne tolérait pas les moto-cyclistes. A chaque fois, il leur faisait payer des contraventions arbitraires allant même à confisquer les engins à deux roues. C’est ce qui aurait écœuré les propriétaires desdits engins. Ceux-ci se sont donc vengés selon des temoins.
autre presse
10/06/2014