307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg

Radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale, le président de la CEI s’en lave les mains : « Ce n’est pas moi »

fb-img-1677849493100.jpeg

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI, organe en charge des élections), Ibrahim Coulibaly-Kuibiert, a décliné toute responsabilité quant à la radiation de l’ancien président, Laurent Gbagbo, de la liste électorale provisoire, remise ce samedi 20 mai 2023 aux partis politiques, lors d’une cérémonie tenue à l’espace Latrille Event, à Abidjan Cocody.

Le président de l’organe en charge des élections a fait savoir qu’« il y a 11.000 personnes qui sont déchues de leur droit civil et politique à la suite d’une condamnation devenue définitive. Il y a 53.000 personnes qui sont décédées et quand on les sort conformément à la loi, nous n’en rajoutons pas à la loi. Ce n’est pas moi, ce n’est pas la Commission électorale indépendante ».

Pour lui, "le président Laurent Gbagbo n’est pas un vulgum pecus (commun des mortels, la masse, ndlr). Ce n’est pas n’importe qui. Pourquoi alors, on va s’acharner sur lui?", s’est-il interrogé. Pour ceux qui lui prêtent toute sorte d’intention, notamment celle de retirer le nom du président Laurent Gbagbo pour ne pas avoir des problèmes, insinuant qu’il travaille sous pression, Ibrahim Coulibaly-Kuibiert a assuré qu’il ne travaille pas sous pression.

« Les décisions de la CEI sont prises en assemblée générale. Aussi président que je suis, je ne peux pas décider moi seul, c’est avec l’assemblée générale », a-t-il ajouté assurant que lui et son équipe ne peuvent pas être contre le président du PPA-CI.

Toujours s’agissant de la radiation de l’ancien président ivoirien, le magistrat a rappelé qu’elle date de 2020 et non de 2022 comme toutes les autres personnes radiées d’ailleurs.

« C’est une décision de justice qui n'est pas l’œuvre de la CEI, qui a été mise à la disposition de la Commission électorale indépendante dans laquelle le président Gbagbo est déchu de ses droits civils et politiques », a expliqué le président de la CEI, ajoutant que le parti de Gbagbo ayant appris cette décision, a saisi le tribunal du Plateau, lequel tribunal les a déboutés. « Voilà comment le président Gbagbo n’est pas sur la liste. Ce n’est pas une affaire de la Commission électorale indépendante », a –t-il conclu.

Ibrahim Coulibaly-Kuibiert a toutefois signifié au parti de Gbagbo que la CEI fonctionne sur le fondement de deux règles, à savoir les règles de droit et les règles politiques. « Ce qui ne peut pas se résoudre juridiquement peut se résoudre politiquement », a-t-il révélé.

En début de cérémonie, la délégation du PPA-CI, conduite par Sébastien Dano Djédjé, a décédé de sortir de la salle pour refuser de s’associer à ce qu’elle considère comme « une injustice ».

Create Website with flazio.com | Free and Easy Website Builder