L’Organisation des Nations Unies en Côte d’ivoire (ONUCI) a dans un communiqué dont copie est parvenue vendredi à koaci.com, annoncé le retour du FPI et ses alliés de l’AFD au sein de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

« Mme Aïchatou Mindaoudou, se félicite de l’annonce faite, ce jeudi 13 novembre 2014, par l’Alliance des Forces Démocratiques (AFD), invitant ses deux représentants à reprendre leur place au sein de la Commission Electorale Indépendante (CEI) », avait indiqué le document.

Mais un membre proche du cabinet de Pascal Affi N’Guessan approché ce samedi pour en savoir plus sur ledit communiqué, a plutôt parlé de manipulation de la part de la patronne de l’ONUCI. Car selon lui, si le FPI et ses alliés avaient signifié leur retour au sein de l’institution, cela ne serait passé sous silence.

« Arrêtons la manipulation et l'intox l'AFD est une plate-forme sérieuse, elle aurait au moins fait un communique sur un tel évènement qui ne pouvait pas passer sous silence », a indiqué ce dernier sans en dire plus.

Stanislas Etti Secrétaire Exécutif adjoint de l’Alliance des Forces Démocratiques (AFD) qui s’est confié à un confrère, est également allé dans le même sens.

«Le communiqué n’émane pas de l’Alliance de l’AFDCI, c’est un communiqué de l’ONUCI qui engage sa représentante et son institution», a-t-il signifié.

L’Alliance Des forces Démocratiques (AFD) dont le FPI ont claqué la porte de la Commission Electorale Indépendante (CEI), après la reconduction de Youssouf Bakayoko en septembre dernier , pour contester le mode de désignation.

Le gouvernement a augmenté le nombre des membres du comité central de 6 à 9 dans le bureau, pour permettre une meilleure représentativité de l’opposition.

Les jours à venir nous situeront sur la vraie position du FPI et ses alliés.
Source Autre Source