Je n'ai pas envie d'être hypocrite. C'est pourquoi je dirai, même sans le transfèrement du Président ivoirien Gbagbo Laurent et du leader des jeunes patriotes Charles Blé Goudé à la Haye, les populations majoritaires pro-Gbagbo ne se réconcilieraient jamais avec ceux qui aujourd'hui au pouvoir ont violé 10 ans durant dans leur opposition TRIBALE ARMÉE, avec une dizaine de milliers de morts, la légitime mère patrie dirigée par le Président Gbagbo Laurent. 

Parce qu'AUCUNE RÉBELLION TRIBALE ARMÉE N'EST FAITE POUR RÉCONCILIER UN PEUPLE, la réconciliation nationale est morte depuis un 19 septembre 2002 que des individus ont pris la décision de déclencher une rébellion TRIBALE ARMÉE soi-disant au nom du «musulman et fils du Nord», pour «recouvrer la dignité des nordistes» (c'est Ouattara lui-même qui l'a dit), une rébellion TRIBALE ARMÉE qui a coupé le pays en deux (Nord et Sud), une décennie durant. 

Ces individus qui en 2002 avaient décidé de mener une opposition TRIBALE ARMÉE, n'ont cure d'une réconciliation nationale, quand ils croient mieux survivre sans elle, quand ils croient mieux fonctionner sans elle, parce qu'ils se nourrissent de la division. Et surtout aujourd'hui qu'ils sont parvenus au pouvoir, ils tiennent leur ascension pour preuve du bon fonctionnement de leur politique de division. Et chaque jour que Dieu fait, ils réfléchissent certainement à comment perdurer dans la division et éloigner la réconciliation en Côte d'Ivoire, boycottant Charles Konan Banny dans sa CDVR (Commission Dialogue Vérité et Réconciliation), pour la survie de leur pouvoir de division, parce qu'ils se nourrissent de la division. 

Dans une Côte d'Ivoire réconciliée, ce pouvoir TRIBAL chute à tous les coups, et il le sait. Et actuellement, ces cyniques individus réfléchissent à comment aller aux éventuelles élections présidentielles de 2015 dans la division, sans le Fpi, sans l'autre partie majoritaire du peuple ivoirien pro-Gbagbo ... parce qu'ils s'en foutent de votre réconciliation. 

À bon entendeur ... DTR