Les sources judiciaries proches du Tribunal d’Abidjan- Plateau sont formelles. L’audition de la prisonniere

politique du regime Ouattara, Simone Ehivet Gbagbo, initialement prevue a Odienne hier n’a pu se tenir.

Le juge d’instruction et son equipe n’ont pas fait le deplacement. Pourquoi ? «L’absence des avocats de Mme Gbagbo à cette audition à Odienné y est pour quelque chose. Et puis, le juge d’instruction et son équipe ont la certitude que

Mme Gbagbo ne leur parlerait pas en l’absence de ses avocats », nous a confie hier sous le sceau de l’anonymat,

une source proche du dossier. Le juge d’instruction a alors saisi hier les avocats de Simone Gbagbo et les deux parties ont decide de trouver  une date commune pour  l’audition de la plus célèbre  prisonniere politique du regime  Ouattara. Au dire de  nos sources, l’audition pourrait  se tenir la semaine prochaine  a une date qui sera  trouvee d’un commun accord.

Les avocats de Simone  Gbagbo avaient depose un  renvoi de l’audition aupres  du tribunal pour s’opposer a l’audience d’hier. Une requite  qui a ete rejetee par la  justice, precisent nos  sources. Raison evoquee par  l’equipe du juge d’instruction  : le temps presse. Poursuivent  les sources  judiciaires qui ajoutent que  l’audition de Simone Gbagbo  devrait se tenir hier, mardi  pour s’achever le jeudi 30  janvier 2014.

notre voie