Une révolte des agents est en gestation depuis quelques jours au ministère du Pétrole et de l’energie. les griefs à l’encontre de leur ministre Adama Toungara, sont nombreux.le retrait du recouvrement des ressources des hydrocarbures par le trésor Public, en lieu et place de la direction des hydrocarbures ; la non-perception de ces ressources par les agents depuis 2011.

Ils soutiennent qu’ils percevaient régulièrement et sans discrimination,ces ressources sous le régime Gbagbo. « Aucun programme de formation n’est établi pour la formation et le perfectionnement des agents alors que les ressources
existent et sont disponibles.Les principes élémentaires
de bonne gouvernance ne sont pas respectés. Il y a un manque total de transparence dans la gestion des deniers publics alloués à la motivation, la formation et aux missions du personnel.

Il y a une discrimination sélective entre les agents des services des hydrocarbures d’Abidjan, et ceux de l’intérieur du pays dans le traitement des frais de mission de contrôle, de formation du personnel d’une part, et le reste des agents de ce ministère » a indiqué jeudi dernier, Omépieu Diego Armand, secrétaire général de la coordination des agents libres des mines, du Pétrole et de l’energie (calme). celui-ci a annoncé qu’il dépose ce matin un préavis de grève illimitée sur la table d’Adama Toungara
AUTRE SOURCE