Dimanche lors de l’émission « Face aux électeurs », espace réservé aux candidats à la présidentielle à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI, chaine publique) dans la cadre de la campagne électorale, l’ex-Premier ministre a déclaré que le fichier électoral était « infecté de doublons », permettant à des électeurs de « voter deux fois ».

 

 

CONFERENCE DE PRESSE DU CANDIDAT CHARLES KONAN BANNY PORTANT SUR LES PREUVES DE DOUBLES INSCRIPTIONS SUR LA LISTE ELECTORALE DEFINITIVE 2015 DE LA COMMISSION ELECTORALE INDEPENDANTE (CEI),

 

MARDI 20 OCTOBRE 2015 – 16 HEURES

 

PROPOS LIMINAIRES

 

Au cours de mon passage à l’émission radiotélévisée « Face aux Electeurs » du dimanche 18 Octobre 2015 dédiée aux candidats à l’élection du Président de la République de Côte d’Ivoire du 25 Octobre 2015, j’ai soutenu que je détenais des preuves de l’existence d’irrégularités graves dans le fichier de la liste électorale dite définitive de 2015.

J’ai notamment affirmé disposer de preuves de doublons sur cette liste c’est-à-dire de la présence sur cette liste, de doubles inscriptions.

Tous les téléspectateurs et auditeurs se souviendront que séance tenante, sur le plateau radiotélévisé, je m’étais proposé de mettre à la disposition des journalistes qui assuraient l’animation de cette émission les éléments illustrant mes propos.

N’ayant pas eu l’occasion de livrer le contenu de mes affirmations, j’ai souhaité, Mesdames et Messieurs les journalistes, à l’occasion de cette conférence de presse vous donner les éléments qui fondent mes affirmations lors de l’émission du 18 Octobre 2015.

 

De quoi s’agit-il ?

 

LES FAITS

 

Le 06 Octobre 2015, à la demande de la CEI pour le retrait des documents électoraux, mon représentant à cette rencontre m’a remis sur une micro-puce, contre décharge la liste électorale définitive 2015.

Dans le même temps, l’organe chargé des élections a publié par voie de presse les données clés de cette liste, à savoir : Nombre de votants, Nombre de Centres de vote, Nombre de bureaux de vote, etc. La CEI a insisté sur le caractère définitif de cette liste.

Dès réception de cette liste, j’ai instruit mon équipe technique de campagne à l’effet de procéder à des opérations de vérification sur sa fiabilité.

Après une série de tests élaborés, mon équipe technique a relevé l’existence d’irrégularités flagrantes conséquences de dysfonctionnements graves :

Il s’agit précisément de doubles inscriptions, de présence de personnes réputées décédées révélant un dysfonctionnement du système biométrique.

EN CE QUI CONCERNE LES PREUVES DE DOUBLONS

LES VERIFICATIONS OPEREES NOUS ONT PERMIS DE DECELER QUE SUR LA LISTE ELECTORALE DE 2015 DITE DEFINITIVE, IL EXISTE BEL ET BIEN DES ELECTEURS EN COTE D’IVOIRE, INSCRITS AU MOINS DEUX FOIS, DANS AU MOINS DEUX LOCALITES DIFFERENTES, EN POSSESSION D’AU MOINS DEUX CARTES D’ELECTEUR POUR LA MEME PERSONNE DANS AU MOINS DEUX BUREAUX DE VOTE DIFFERENTS.

Sur un nombre de listes pris au hasard, voici nos constats :

Premier exemple :

DEPARTEMENT : 072 GUEYO

S/PREFECTURE : 02 DABOUYO

COMMUNE : 098 DABOUYO

LIEU DE VOTE : 014 EPP ABDOULAYEKRO

BUREAU DE VOTE : 01

RANG : 74

CARTE D’ELECTEUR : N° V 00 92 9992 91 SEXE : M

NOM : COULIBALY

PRENOMS : DIOGNINNIN

NE LE: 01/01/1962

LIEU DE NAISSANCE : TINDARA

FILS DE : COULIBALY N’GOLO

ET DE: KONE NAGATIO

PROFESSION : PLANTEUR

 

 

 

LE MÊME ELECTEUR SE RETROUVE INSCRIT:

DÉPARTEMENT: 080 KORHOGO

S/PRÉFECTURE: 005 KORHOGO

COMMUNE: 001 KORHOGO

LIEU DE VOTE : 015 NOUVELLE ECOLE ISLAMIQUE

BUREAU DE VOTE : 01

RANG : 295

AVEC UNE CARTE D’ELECTEUR DIFFERENTE : V 00 45 7896 96

SEXE : M

NOM : COULIBALY

PRÉNOM: DIOGNINNIN

NE LE : 01/01/1962

LIEU DE NAISSANCE : TINDARA

FILS DE: COULIBALY N’GOLO

ET DE : KONE NAGATIO

AVEC UNE PROFESSION DIFFERENTE : FORGERON

 

Deuxième exemple

DEPARTEMENT : 053 DAOUKRO

S/PREFECTURE : 001 DAOUKRO

COMMUNE : 001 DAOUKRO

LIEU DE VOTE : 001 EPP N’GUESSANKRO

BUREAU DE VOTE : 01

RANG : 83

CARTE D’ELECTEUR : V 01 01 1955 46

SEXE : F

NOM : KOUADIO

PRENOMS : AFFOUET

NEE LE: 20/10/1946

LIEU DE NAISSANCE : GAGOU

FILLE DE : DIBY KOUADIO

ET DE: YA BOUSSOU

PROFESSION : MENAGERE

CETTE DEUXIEME ELECTRICE SE RETROUVE CETTE FOIS DANS LA MEME LOCALITE MAIS DANS UN AUTRE BUREAU DE VOTE, TOUJOURS AVEC UN AUTRE NUMERO DE CARTE D’ELECTEUR

DEPARTEMENT : 053 DAOUKRO

S/PREFECTURE : 002 ETTROKRO

COMMUNE : 001 ETTROKRO

LIEU DE VOTE: 004 PLACE PUBLIQUE ANDOKRO

BUREAU DE VOTE: 01

RANG: 39

CARTE D’ELECTEUR: V 0084 6731 45

SEXE : F

NOM : KOUADIO

PRENOMS : AFFOUET

NEE LE: 20/10/1946

LIEU DE NAISSANCE: GAGOU

FILS DE: DIBY KOUADIO

ET DE: YA BOUSSOU

AVEC LA MEME PROFESSION : MENAGERE

 

LE TROISIEME EXEMPLE MET EN LUMIERE DEUX CIRCONSCRIPTIONS ELECTORALES DIFFERENTES, DEUX CARTES D’ELECTEURS DIFFERENTES, DEUX BUREAUX DE VOTE DIFFERENTS AVEC LA MEME IDENTITE ET LA MEME FILIATION

DEPARTEMENT: 065 BOUAFLE

S/PREFECTURE: 002 BOUAFLE

COMMUNE: 001 BOUAFLE

LIEU DE VOTE: 009 GS DATECOUMA

BUREAU DE VOTE : 01

RANG : 77

CARTE D’ELECTEUR: V 0101 2212 47

SEXE : F

NOM : BAKAYOKO

PRENOMS : MOYAMOU

NEE LE: 21/10/1954

LIEU DE NAISSANCE : TOTE

FILLE DE : BAKAYOKO MESSOGO

ET DE: DIOMANDE MADEGBE

PROFESSION: MENAGERE

DEPARTEMENT: 095 SEGUELA

S/PREFECTURE: 009 BOBI-DIARABANA

COMMUNE: 098 BOBI-DIARABANA

LIEU DE VOTE: 009 EPP FRONA

BUREAU DE VOTE : 01

RANG : 11

CARTE D’ELECTEUR: V 0047 0565 64

SEXE : F

NOM : BAKAYOKO

PRENOMS : MOYAMOU

NEE LE: 21/10/1954

LIEU DE NAISSANCE : TOTE

FILLE

DE : BAKAYOKO MESSOGO

ET DE: DIOMANDE MADEGBE

PROFESSION : MENAGERE

POUR CE QUI EST DES PERSONNES DECEDEES ENTRE LA PRESIDENTIELLE DE 2010 ET CELLE DE 2015,

 

Les croisements effectués par nos équipes ont également permis de relever que des personnes réputées décédées dans l’intervalle Septembre 2010 et Septembre 2015, figurent au nombre des participants au scrutin du 25 Octobre 2015.

Malgré cette situation, la CEI a fait imprimer pour ces personnes disparues des cartes d’électeurs dont on ignore les conditions qui seront faites de leur utilisation.

Notre équipe technique dispose ici aussi d’un certain nombre de données probantes dont on ne peut malheureusement ici faire la diffusion en raison des règles d’usage et du respect dû à ces morts ainsi qu’à leurs familles.

 

S’AGISSANT DE L’INTRODUCTION ET DE L’USAGE DE LA TECHNOLOGIE BIOMETRIQUE DANS LE PROCESSUS ELECTORAL DE 2015

Etant entendu que le principe de l’authentification biométrique repose sur l’unicité des caractéristiques physiques de chaque électeur, il nous paraît inacceptable que la liste supposée définitive comporte encore des doubles enregistrements, au-delà du principe même non réglementaire de son utilisation.

 

Ce grave dysfonctionnement ouvre la porte à de multiples possibilités de fraudes en permettant plusieurs combinaisons d’empreintes différentes à partir d’un même électeur.

 

L’existence de doubles inscriptions sur la liste électorale dite définitive montre les limites de l’introduction de la technologie biométrique selon le mode opératoire confidentiel utilisé de manière unilatérale par la CEI.

Mesdames et Messieurs les journalistes ;

 

Il vous souviendra que depuis Mai 2015, je n’ai eu de cesse aux côtés d’autres acteurs politiques de dénoncer le caractère partisan du processus électoral de 2015, de réclamer au chef de l’Etat, l’ouverture d’un cadre de concertation pour asseoir les conditions consensuelles devant garantir une présidentielle 2015 démocratique, transparente, inclusive, juste et apaisée.

 

Les éléments que nous venons de mettre en évidence suffisent pour semer le doute et jeter le discrédit sur l’ensemble du processus électoral dont la liste électorale définitive est l’aboutissement.

 

De tout ce qui précède, il urge que tous les acteurs, toutes les parties prenantes ; la CEI en particulier ; tirent les conséquences de tels constats.

En tout état de cause, je prends à témoin le peuple de Côte d’Ivoire, la communauté internationale sur le manque évident de fiabilité de la liste électorale dite définitive et demande instamment un audit indépendant dont les termes de référence seront arrêtés d’accord partie.

 

Seule une telle mesure peut garantir un scrutin présidentiel sans contestation et permettre à la Côte d’Ivoire de solder définitivement le passif de 2010.

 

Je vous remercie.

 

Charles Konan Banny