SOURCE l notre voie du mardi 24 juin 2014

Les deux avocats ont révélé que Blé Goudé a exprimé le désir d’aller à la cpi pour préserver sa vie. Parce que, rapportent-ils, Blé Goudé ne supportait plus la torture à laquelle il était soumis. «Blé Goudé a fait 11 jours avec des menottes au dos. on lui apportait son seul
repas du jour dans des sachets noirs. il est resté enfermé 24h sur 24h à la dst. il portait une seule tenue. Quand il avait la chance de la laver, il restait totalement nu comme un vers de terre jusqu’à ce que la tenue sèche. il dormait au
sol et, non content de cette maltraitance, il a fait une grève de la faim de 12 jours. c’est un élément de l’onuci qui l’a dissuadé en lui faisant comprendre que ceux qui le maltraitaient ne ressentiraient rien s’il mourait de cette grève
de la faim», a dénoncé dako Zahui Les deux avocats ont révélé que Blé Goudé