Quand on est dans le vrai, on n’a peur de rien. Blé GOUDÉ est rentré dans l’histoire par la grande porte.
Voilà un jeune combattant de la Liberté, pour qui la mobilisation des foules en un temps record n’est qu’un simple jeu d’enfant .
Même quand on ne l’aime pas, on est toujours séduit par la force de son argumentaire, par la logique et la cohérence de ses propos.
Voilà un jeune qui a énormément gêné les actions destabilsatrices des impérialistes occidentaux depuis quand il s’est vu contraint de rentrer au pays au lendemain de la lache attaque terroriste du 19 septembre 2002 subie par son pays, la Cote d'ivoire.
En écoutant rfi, n’importe quel auditeur a pu déjà se rendre compte de la VACUITÉ du dossier.
On cherche à accabler Blé GOUDÉ avec des “arguments” comme ceci :
Il a créé la FESCI,
Il a empêché l’ONUCI de circuler,
Il a drainé des foules de jeunes patriotes,
Il est le ministre de la rue, et patati et patata….
Ou est le CRIME dans tout ça ?
La CPI et ses sbires n’ont pas changé : ils arrêtent, déportent AVANT de chercher des PREUVES. C’est la loi des impérialistes.
Mais le digne peuple de cote d'ivoire, n’a pas encore dit son dernier mot. La Cote d'ivoire demeure donc une sérieuse bombe à retardement. Le feu qui couve finira un beau matin par tout ravager sur son passage.

Adolphe Inagbe