Le président de la FIF a donné une conférence de presse. Ce fut l'occasion pour Sidy Diallo de faire un bilan du mondial brésilien. La participation des Eléphants de Côte d’Ivoire aux phases finales de la coupe du monde Brésil 2014 a coûté 2,113 milliards de FCFA à l’Etat, a révélé, jeudi à Abidjan, le Président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Augustin Sidy Diallo.

« L'Etat de Côte d'Ivoire a mis à la disposition de la FIF la somme de 2,113 milliards de francs CFA. 1.700.000.000 FCFA pour les primes de sélection et de qualification, 200.000.000 millions pour le transport et 200.000.000 pour les frais de mission et les primes de match notamment contre le Salvador», a expliqué M. Diallo.

Le président de la FIF a par ailleurs, souligné que la Côte d'Ivoire est victime du succès de ses joueurs dans leurs clubs. « Il faut aujourd'hui que nous ayons un nouveau projet, une nouvelle vision et un cap bien défini », a-t-il dit à ce propos.

Le président de la FIF s'est également prononcé sur sa démission de cette instance réclamée par des supporters des Eléphants footballeurs. « Je ne démissionnerai pas. J'ai été élu par les présidents de club et mon mandat court jusqu'en fin 2015. Soufrez encore de me supporter », a tranché Augustin Sidy Diallo.

Il a en outre, salué le travail abattu par l'ex-entraîneur des Eléphants Sabri Lamouchi, indiquant que l'objectif qui lui avait été assigné était de qualifier la Côte d'Ivoire pour la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de 2013 et le mondial 2014 au Brésil.

« Sabri a apporté du nouveau sang. Il a fait un travail que je salue techniquement », s'est-il félicité, ajoutant « assumer l'échec des Eléphants de Côte d'Ivoire au mondial brésilien ». « Quand c'est bon, j'assume, quand ce n'est pas bon j'assume », a insisté le président de la FIF.

Le technicien français Hervé Renard, a été désigné, jeudi, nouvel entraîneur des Eléphants. Il sera secondé par deux adjoints. L'un choisi par lui-même et l'autre par la FIF.

La Côte d'Ivoire a, à son actif, 20 participations à la CAN dont un trophée remporté au Sénégal en 1992 et trois participations en coupe du monde sans jamais franchir le second tour.

APA